dimanche 18 août 2013

Kennich m'a demandé si ma Jap mood était revenue, eh bien... Oui, chérie, oui.

 (Le romantisme des moules n'est plus à prouver.)
(Le noir devait gâcher le paysage)

Ah ce dessin, j'adore cette main ! Elle parle beaucoup dans l'étreinte, c'est vraiment essentiel, surtout que le pouce est cachée, du coup, il s'en dégage un mystère, on se demande comment elle se tord sur l'autre pour l'attraper. Enfin. Les mains quoi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire